Communiqués : 
Centre Théo Vallières
Plaisirs Charpenteresques


Avis de vente pour non-paiement des taxes du :  22 avril 2017»


Of
fre d'emploi 

 

Dernières nouvelles :

Le bac brun arrivera bientôt dans les maisons du Val-Saint-François »

Les collectes RDD 2017»

Nouveau projet de récupération : le styromousse »

Projet de plan de gestion des matières résiduelles révisé de la MRC du Val-Saint-François (PGMR révisé) »

Rapport des consultations publiques du PGMR»


Liens rapides : 
          
Facteur Vert :
Avril 2017 »

Calendrier des séances du Conseil de la MRC pour 2017 »

Projet d'ordre du jour de la séance du Conseil de la MRC du:  19 avril 2017 »

MATIère résiduelles

 


 qu'est-ce qu'un rdd ?

 RDD et recyclage

 un événement social  unique

 produits acceptés aux collectes

 Histoire d'une collecte

  statistiques

Collecte de rédisus domestiques dangereux


Au Québec, 27 000 tonnes métriques de RDD (Résidus Domestiques Dangereux) sont jetés annuellement, soit une moyenne de 4 kg par personne par année.

Un tiers des RDD se retrouve à l'égout et le reste, avec les matières résiduelles ménagères.

Une famille québécoise moyenne jette donc plus de 12 kg par année de RDD!

 

Qu'est-ce qu'un R.D.D.

Dans un cadre technique, le paragraphe 21 de l'article 1 de la Loi sur la qualité de l'environnement définit une matière dangereuse de la façon suivante :

toute matière qui, en raison de ses propriétés, présente un danger pour la santé ou l'environnement et qui est, au sens des règlements pris en application de la présente loi, explosive, gazeuse, inflammable, toxique, radioactive, corrosive, comburante ou lixiviable, ainsi que toute matière ou objet assimilé à une matière dangereuse selon les règlements (Environnement et Faune Québec)

Les Résidus domestiques Dangereux sont des produits contenant des substances chimiques qui peuvent causer des torts à notre santé et à notre environnement.
Pendant ou après leur utilisation, les produits dangereux mal utilisés, entreposés, éliminés ou 
traités deviennent des Résidus domestiques dangereux.

Récupération de la peinture : 
 
Éco-Peinture est un organisme en charge de la récupération de peinture au Québec.  Vous voulez en savoir plus sur Éco-Peinture, visitez le site Web :
www.ecopeinture.ca


Comment les reconnaître?

Beaucoup de RDD que nous produisons sont identifiés par quelques symboles dont :
Toxique - Corrosif - Inflammable - Explosif - Radioactif

Attention! Quelques-uns n'en ont pas :
peinture, huile à moteur, piles.
Prenez garde! 
Lisez bien les étiquettes!

On retrouve les RDD dans:

  • La Salle de Bain:
    débouche tuyau, permanente pour cheveux, désinfectant, cosmétiques, médicaments, etc.
  • La Cuisine:
    récurant à four, nettoyant pour l'argenterie, nettoyant à l'ammoniaque, détergent, etc.
  • Le Jardin:
    naphtaline (boules à mites), insecticide, herbicide, antifourmis, anticoquerelles, engrais chimique, mort-aux-rats, fongicide, etc.
  • L'Atelier:
    colle à base de solvant pétrochimique, peinture à l'huile (alkyde), peinture à l'eau (latex), peinture antirouille, préservatif pour le bois, diluant à peinture, laque, vernis, décapant à meubles, térébenthine, lubrifiant, etc.
  • Le Salon:
    cire à plancher, nettoyant pour laiton, etc.
  • La Salle de Lavage:
    javellisant, détachant, détergent, etc.
  • Le Garage:
    huile à moteur, cire à auto, antigel, batterie d'automobile, mastic à carrosserie, fluide à transmission, à frein, etc.
  • Divers:
    chlore pour piscine, pile, aérosol, bonbonne de gaz comprimé liquide pour réchaud de camping ou à fondue, etc.

 

Impacts sur la santé et l'environnement.

Le principal danger associé aux RDD se retrouve dans l'entreposage et dans l'utilisation de ces produits qui entraînent chaque année des milliers de cas d'intoxication, surtout chez les enfants. Les vapeurs, les éclaboussures ainsi que le contact avec la peau et avec les voies respiratoires représentent un danger réel. (ministère de l'Environnement et de la Faune.) On attribue aussi aux RDD des dommages chroniques et systémiques (troubles neurologiques, débalancements hormonaux, baisse de la fertilité, brûlures, etc.) tant chez les êtres humains que chez les animaux. Vivant directement dans le milieu naturel, ces derniers ne disposent pas des barrières de protection que nous avons (épuration des eaux, crème solaire, système de vérification de la qualité des aliments, etc.); ils sont donc plus directement atteints par les polluants que nous répandons. Pensons seulement aux bélugas du St-Laurent, aux oiseaux prédateurs, aux poissons, aux amphibiens et aux reptiles . Malgré eux, malgré tout, ces animaux (incluant l'homme) sont victimes des effets des RDD.

L'entreposage des RDD sous-tend des risques d'incendie, de déversements accidentels et de contamination de l'air ambiant. (ministère de l'Environnement et de la Faune.) Les RDD sont en grande partie responsables de la contamination de l'eau traitée au L.E.S. (Lieu d'Enfouissement Sanitaire) du Val-Saint-François, occasionnant ainsi des coûts élevés pour sa décontamination. Rejetés dans les égouts, ils ne peuvent pas être traités adéquatement par les usines d'épuration et se retrouvent inévitablement dans nos lacs et cours d'eau.

Une fois dans l'environnement, ces substances toxiques peuvent voyager dans l'eau sur de très grandes distances, se fixer dans le sol ou s'évaporer pour se propager par la voie des airs. De là, elles seront absorbées par les plantes et les petits organismes. Elles entrent alors dans le réseau de la chaîne alimentaire et s'accumulent (bioaccumulation). Donc, plus on remonte dans le réseau, plus on consomme et plus on retrouve des substances toxiques accumulées dans les organismes (végétaux, animaux, êtres humains, etc.).

Les RDD causent aussi des torts directs à notre planète. En effet, les CFC détruisent la couche d'ozone, les pesticides et les engrais chimiques détruisent les éléments organiques et la valeur nutritive des sols, d'autres gaz contribuent au réchauffement planétaire, etc. Des dommages irréparables sont causés chaque jour et ils contribuent de plus en plus à la destruction de notre environnement. Un exemple précis, un seul litre d'huile peut contaminer un million de litres d'eau. « Au Québec, 45 millions de litres d'huile se retrouvent chaque année dans nos égouts, nos décharges publiques et nos arrière-cours. C'est l'équivalent de la quantité déversée par le superpétrolier Exxon Valdez en Alaska en 1989. »( Fondation québécoise en environnement.)

 
 

Que faire ?

Tout d'abord se débarrasser de nos RDD! On peut le faire d'une manière sûre pour l'environnement en participant aux collectes annuelles de RDD (régions Richmond, Windsor et Valcourt) du Val-Saint-François.

Comment procéder:

  • faites un inventaire des RDD que vous possédez;
  • ne mélangez jamais les produits. L'élimination d'une combinaison de substances toxiques peut être beaucoup plus dangereuse à cause du mélange des substances
  • gardez vos produits dangereux dans leur contenant d'origine, fermé hermétiquement
  • identifiez-les si l'étiquette n'est plus visible
  • gardez-les dans un endroit sécuritaire, loin des enfants, des animaux et de la chaleur


Que se passe-t-il avec vos RDD après les avoir apportés à la collecte?

Séparés pour être envoyés à différentes usines pour leur traitement, les produits dangereux seront ensuite utilisés de plusieurs manières comme le montre le tableau ci-dessous :

Type de substances: 

Traitement:

Utilisation:

Acides et bases Réutilisation Sert à ajuster le pH des eaux usées.
Peintures Recyclage Les latex, alkydes et les vernis sont recyclés pour en faire de nouvelles peintures
Solvants Recyclage Par un procédé de distillation, on sépare les différents solvants qui sont revendus.
Piles Recyclage On recycle les métaux qu elles contiennent : cadmium, lithium, mercure, zinc, etc
Batteries
(acide\plomb)
Recyclage Les métaux : plomb et antimoine sont recyclés ainsi que le plastique. Les acides sont réutilisés. Seuls les séparateurs internes sont éliminés après décontamination.
Bonbonnes de Propane Recyclage Elles sont purgées et recyclées pour être revendues
Huiles, liquides et solides organiques inflammables ou toxiques Valorisation énergétique Réutilisés dans des processus de valorisation énergétique
Cyanures Élimination Ils sont avant tout stabilisés pour être rendus inoffensifs
Pesticides  Élimination Ils sont incinérés
Substances réactives Élimination  Les produits réactifs à l eau ou à l air sont aussi incinérés
Médicaments Élimination Ils sont incinérés avec les autres produits pharmaceutiques

Aérosols:

  • Acides et bases
  • Solvants et peintures
  • Pesticides 

 

  • Réutilisation
  • Valorisation
    Énergétique
  • Élimination

 

  • Les métaux sont recyclés.
  • Traitement des eaux usées.
    Recyclés en nouvelles peintures ou valorisation énergétique
  • Incinérés avec les autres pesticides

En vertu de nos méthodes de disposition des RDD, 63% sont recyclés, 25% sont valorisés et près de 5% directement réutilisés. Seulement 8% sont éliminés.

Bien qu'on traite nos RDD, cela ne règle pas tout. La valorisation énergétique, entre autres, reste très contestée à cause surtout des risques de pollution de l'air et du gaspillage de ressources qui pourraient être réutilisées.

En effet, l'huile à moteur par exemple peut être recyclée et réutilisée à l'infini, car elle garde ses propriétés. Pourtant on préfère la brûler. Il y a toujours des risques de pollution très grands en raison de la fabrication, du transport et de l'utilisation de ces matières.

Que reste-t-il à faire alors ?!?!

Le succès repose sur l'engagement de chacun d'entre nous. Il faut dès aujourd'hui consommer avec intelligence et respect en pensant aux conséquences de nos actes sur les générations futures : voilà le principe du développement durable.

Pour plus de renseignement, la SGMR a produit un petit guide : « Résidus Domestiques Dangereux. Le guide pratique des solutions pour un environnement sain ». Si vous êtes intéressé à recevoir ce guide, communiquez avec votre municipalité locale ou à la SGMR au 819-826-6505

 
 

Un événement social unique

Nous l'avons déjà dit, mais au Québec, 27 000 tonnes métriques de RDD sont jetées annuellement, soit une moyenne de 4 kg par personne par année. Un tiers des RDD se retrouve à l'égout et le reste avec les matières résiduelles ménagères.

En guise de palliatif, la SGMR organise des collectes de RDD dans les trois villes centres de la MRC, soit Richmond, Valcourt et Windsor. Implantée en 1996, la collecte de RDD de la MRC connaît un franc succès chaque année. Cette collecte spéciale est un bel exemple montrant qu'une collaboration est possible entre de grandes entreprises (Chaussures H.H. Brown, Papiers de communication Domtar et Bombardier Produits récréatifs), la MRC du Val-Saint-François, la SGMR du Val-Saint-François et la population afin de mieux protéger l'environnement.

En sept ans, ces collectes ont permis d'amasser environ 234 tonnes métriques de RDD, soit près de 90 tonnes de peinture, 51 740 litres d'huiles usées, 9 700 litres de solvants, plusieurs centaines de batteries ainsi que des tonnes de RDD divers (pesticides, herbicides, acides, etc.). Toutes ces matières ont ainsi été détournées du L.E.S. pour être réutilisées, recyclées ou éliminées de façon sécuritaire.

Nous savons que les RDD constituent la plus grande source de pollution du Lieu d'Enfouissement Sanitaire du Val-Saint-François, les économies engendrées par ces collectes sont donc énormes.

CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE...

Prenez quelques instant pour dresser votre bilan de produits dangereux. Avez-vous, sous l'évier, des désinfectants, des polis à argenterie ou à meubles, de la cire à plancher, des nettoyeurs pour le four, etc. ? Avez-vous des huiles usées ou des pesticides dans votre garage, des solvant et de la teinture dans votre sous-sol ? Sont-ils accessibles à vos enfants, à votre animal domestique ? Croyez-vous que l'efficacité des produits de nettoyage croit avec le prix ? Si oui

Il est important que chacun d'entre nous prenne conscience de l'importance de TOUS les gestes posés pour aider notre l'environnement, le même que celui de nos enfants.

Qu'est-ce qu'un produit domestique dangereux ?

En général, un produit dangereux est caractérisé par les propriétés suivantes:

  • Corrosive:
    produit qui détruit, ronge et brûle les matériaux ainsi que la peau. (ex.: récurant et batterie d'auto)
  • Inflammable:
    produit qui s'enflamme facilement et qui brûle vivement. (ex.: essence à briquet et térébenthine)
  • Explosive:
    produit qui cause une explosion ou un dégagement de vapeur nocive. (ex.: bonbonne de gaz comprimé et aérosol).
  • Toxique:
    produit qui agit comme poison sur les êtres vivants. (ex.: poison à rats et pesticides)
    Plusieurs produits d'usage domestique présentent ces caractéristiques. On les retrouvent entreposés dans la cuisine, la salle de bain, l'atelier ou le garage de tous les foyers québécois.

Il faut donc savoir les reconnaître et les éliminer de façon sécuritaire et efficace.

haut de page


Quels produits apporter ?

Voici une liste des produits qui pourront être apportés lors de la journée de collecte:

Produits de la maison:

  • Ammoniaque (nettoyant pour vitres)
  • Cannette aérosol
  • Cire à plancher
  • Combustible pour fondue
  • Décapant à plancher
  • Débouche-tuyau
  • Détachant
  • Lotion et parfum
  • Nettoyant domestique
  • Nettoyant à four
  • Pile domestique
  • Poli à meuble
  • Poli à métal
  • Vernis à ongles et dissolvant

Produits de jardin:

  • Engrais chimique
  • Désherbant
  • Fongicide
  • Herbicide
  • Pesticide et insecticide
  • Poison à rats

Produits d'atelier:

  • Antigel
  • Huile usée
  • Batteries d'automobile
  • Kérosène
  • Colles
  • Nettoyant à vitres
  • Cire et poli d'auto
  • Nettoyant à pinceaux
  • Décapant à peinture
  • Peinture à l'alkide
  • Dissolvant à peinture
  • Peinture au latex
  • Essence
  • Vernis

Divers:

  • Acide pour la piscine
  • Bonbonne de propane
  • Boules à mites
  • Chasse-moustiques
  • Cirage à chaussures
  • Produit chimique pour la photo
Seulement les quantités domestiques seront acceptées


Pour un transport des produits en toute sécurité:

  • S'assurer que les contenants soient bien fermés.
  • Identifier les produits dont le contenant n'est pas l'original.
  • Déposer les petits contenants dans une boîte.
  • Mettre les produits dans le coffre arrière de la voiture.
  • Se rendre directement au lieu de dépôt.
  • Ne mélanger aucun produit.
  • Ne transvider aucun produit.

En sept ans, plus de 400 bénévoles ont participés aux collectes de RDD. C'est grâce à eux que notre région affiche un des plus haut taux de participation de la population, soit environ 10%.

haut de page



 

HISTOIRE D'UNE COLLECTE

1. Les gens arrivent à l'entrée du site où une personne prend leurs coordonnées.

2. L'auto avance jusqu'à l'avant des tables de classements et les bénévoles s'occupent de décharger les RDD.

 

3. Tous les RDD sont déposés sur une grande table. Ils sont ensuite classés selon leur catégorie : peinture latex, peinture alkyde, peinture mixte, vernis, solvants, organiques, pesticides solides, pesticides liquides, acides, bases, huile usée, etc.

    

4. Ces RDD sont mis dans des barils identifiés et scellés.

5. Les barils sont chargés dans une remorque et sont ensuite transportés vers le centre de transfert d'un éliminateur de RDD reconnu où ils seront recyclés convenablement.

Cette année...

Encore cette année, toute la population de la MRC du Val-Saint-François sera invitée, au début du mois de juin, a participé aux collectes de RDD.

En attendant, vous pouvez faire l'inventaire de vos RDD. Ceux qui ne vous servent plus peuvent être mis de côté pour les collectes à venir. Vous pouvez aussi aller chercher un « Guide pratique des solutions pour un environnement sain » au bureau de votre municipalité locale.

haut de page

Des statistiques impressionnantes !

Nous le disons une fois de plus, au Québec, 27 000 tonnes métriques de RDD sont jetées annuellement, soit une moyenne de 4 kg par personne par année. Un tiers des RDD se retrouve à l'égout et le reste, avec les matières résiduelles ménagères.

Les RDD constituent la plus grande source de pollution du Lieu d'Enfouissement Sanitaire du Val-Saint-François, les économies engendrées par ces collectes sont donc énormes.

Avec tous les efforts que la SGMR déploie, on recueille seulement un petit pourcentage de tous ces RDD. Mais nos efforts portent fruit. Voici un résumé des quantités amassées au cours des quatre dernières années.

haut de page

 

Suivez-nous sur Facebook
» Site propulsé par CIMA+